29/11/2006

NEWS... NEWS pour nos enfants

Je m'excuse je n'ai pas de photo pour le moment mais soyez patient...
 
John Young, naturaliste et cameraman du nord du Queensland en Australie a annoncé le 8 novembre 2006 sur son site web * avoir découvert et photographié une nouvelle espèce (ou sous-espèce) de Psittacule (Cyclopsitta sp.) dans une zone montagneuse escarpée et boisée après une recherche longue et approfondie à travers deux états australiens.

Bien que John se doutait de l'existence de cette (sous-)espèce depuis une décennie, il n'a obtenu que très récemment la preuve que ce taxon différait du rare et insaisissable Psittacule de Coxen (Cyclopsitta diophthalma coxeni) dont les aires de répartition se chevauchent. Étonnamment, l'oiseau est resté inaperçu pendant 130 ans depuis que John Gould a décrit le premier psittacule en Australie.

Précédemment, seuls trois psittcules étaient connus dans le pays, et tous sont considérés comme des sous-espèces du Psittacule double-oeil (Cyclopsitta diophthalma). Le superbe nouveau "Psittacule à front bleu" trouvé par John représente, au moins, une quatrième sous-espèce, et peut-être même une espèce à part entière.

Les psittacules habitent les forêts tropicales tropicales et subtropicales d'Asie et d'Océanie, se nourrissent de fruits et de fleurs, et creusent leur nid dans les arbres morts.

La Ministre de l'Environnement Lindy Nelson-Carr a félicité John Young pour sa découverte et sur sa pugnacité dans la chercher de ces perroquets insaisissables : "l'avancement des connaissances sur les espèces insaisissables et rares des forêts du Queensland dépendent des avancées de la science et de la persévérance de personnes dévouées. Il s'agit d'une découverte passionnante, et je suis enchanté que le Queensland Parks and Wildlife Service et John Young Wildlife Enterprises aient collaboré pour qu'elle puisse avoir lieu et pour et déterminer son statut taxonomique par analyse génétique. Cette découverte est importante en termes de conservation de l'oiseau et de son habitat. Beaucoup d'études seront nécessaires pour déterminer la répartition de cet oiseau par rapport à à celui du Psittacule de Coxen. En tout cas, cela met en avant les richesses cachées que recèlent encore l'Australie sauvage".

Le Queensland Parks and Wildlife Service ont reçu au cours des 30 dernières années plusieurs données de psittacules non déterminés dans les régions de Burnett et à l'arrière des Sunshine Coast et Gold Coast, mais aucune photo, film ou enregistrement n'avaient été réalisés. La question est maintenant de savoir à quel taxon ces données se rapportent.

John Young a passé les 30 dernières années à localiser et à filmer les espèces rares et en danger du Queensland. Il travaille en ce moment avec le New South Wales National Parks and Wildlife Service pour localiser des nids et des adultes de Dasyornes bruns (Dasyornis brachypterus), une espèce en danger , dans le cadre d'un programme de rétablissement des populations.

Avant cette découverte passionnante, on estimait que l'Australie n'abritait qu'une seule espèce de psittacule, le Psittacule double-oeil (Cyclopsitta diophthalma), divisé en trois sous-espèces géographiques :

- Cyclopsitta diophthalma coxeni, décrit par John Gould en 1867, présent dans le sud-est du Queensland sud-est et au nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud
- Cyclopsitta diophthalma macleayana, décrit en 1874, présent de Cooktown à Paluma dans le nord du Queensland
- Cyclopsitta diophthalma marshalli, le plus petit perroquet australien, seulement décrit en 1946, présent dans l'est de la Péninsule de York.
Une cinquième sous-espèce est présente en Nouvelle-Guinée et sur les Îles de l'ouest de la Papouasie.

Les psittacules sont de petits oiseaux dont le plumage a une prédominante verts avec des motifs colorés et distinctifs sur la tête. Ils ont une apparence rondouillarde caractéristique en raison de leurs queue courte. Leur plumage et leur comportement peuvent les rendre difficiles à repérer quand ils sont perchés dans le feuillage. Ils se nourrissent principalement sur de graines de "figues", mais ils mangent aussi d'autres fruits et et des fleurs.

Bien documentée, la nouvelle découverte de John Young est un psittacule bien différent, au front bleu. Sa distribution, du sud du Queensland à la Nouvelle-Galles du Sud, chevauche celle du Psittacule de Coxen. Une comparaison de matériel génétique des autres sous-espèces sera nécessaire, et cette étude est en route.

Le Psittacule de Coxen est considéré comme un étant un oiseau en danger par le Queensland's Nature Conservation (Wildlife) Regulation de 1994, le Threatened Species Conservation Act de 1995 de la Nouvelle-Galles du Sud et par le Commonwealth's Environment Protection and Biodiversity Conservation Act de 1999. C'est actuellement l'un des oiseaux les plus menacés et les plus mal connus d'Australie. Des observations de cette sous-espèce sont réalisées régulièrement, mais aucunes photographies ou enregistrements récents n'ont été fournis. Il semble que son habitat favori soit la forêt tropicale de plaine, un écosystème qui a beaucoup souffert depuis l'arrivée des colons européens. Les estimations de la taille de sa population ne sont actuellement pas possibles.

Les menaces qui pèsent sur cet oiseau sont la perte, le morcellement et la dégradation de son habitat. Un projet national de restauration des populations a été mis à sa place en 2001 et des actions ont été appliquées depuis. Il convient de préserver et de remettre en état des secteurs d'habitat favorables suffisamment vastes, reliés entre eux par des corridors.

Ces mêmes mesures seront nécessaires pour le psittacule récemment découvert. Nos connaissances actuelles sont extrêmement faibles, mais son habitat sont les forêts de montagne, et sa population est sûrement faible et fragile.

21:10 Écrit par Alain dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Alain Sur mon blog, j'ai mis hier un article sur le parc et ton action. J'espère ne pas l'avoir dénaturée!

Pich

Écrit par : pich | 30/11/2006

Fêtes de fin d'Année
Bonjour Alain,

Une mamie m'a demandé si le parc était ouvert pour les Fêtes de Noël, souhaitant faire visiter le parc à ses petits enfants?

Bonne journée.

Pich

Écrit par : pich | 01/12/2006

Les commentaires sont fermés.