19/01/2007

Les insectes fourniront les médicaments de demain

 

1

 



LAUSANNE – Après les plantes, les labos étudient les insectes pour découvrir de nouveaux antibiotiques.

«Aujourd’hui, les bactéries résistent de plus en plus aux antibiotiques, mais les insectes ont développé des systèmes efficaces contre celles-ci en produisant naturellement des antibiotiques», confie Laurent Keller, grand spécialiste des fourmis et professeur d’évolution et d’écologie à l’Université de Lausanne.

Pour l’instant, il n’y a pas encore d’application. Les découvertes se sont faites à l’aveugle en recherche fondamentale. Les chercheurs ont constaté que certaines fourmis étaient capables de protéger les champignons qu’elles cultivent des attaques bactériennes. Lorsque les fourmis étaient retirées, les champignons succombaient aux bactéries. Des scarabées et des papillons, comme le morpho bleu et le nymphalidae, produisent aussi des molécules antibactériennes et antifongiques (actives contre les champignons parasites). Le laboratoire français Hydreco s’est installé en Guyane pour tester les substances extraites d’insectes sur des bactéries et des champignons résistant aux antibiotiques, comme le staphylocoque doré, révèle le magazine scientifique Eurêka.

A Lausanne, Laurent Keller cherche à déterminer quels gènes, chez les fournis, permettent à une reine de vivre trente ans alors qu’une ouvrière meurt au bout de deux ans. Une telle découverte permettrait d’activer peut-être ces mêmes gènes chez l’homme et, qui sait, d’allonger la vie humaine de manière inimaginable.

Giuseppe Melillo

09:21 Écrit par Alain dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.