09/05/2009

exploitation .. jusqu'où vas-t-on ???

Le Pérou menace d'état d'urgence les opposants indigènes aux projets miniers

LIMA (AFP) — Le gouvernement péruvien a menacé vendredi d'imposer l'état d'urgence dans certaines régions amazoniennes du nord-est, si des minorités indigènes y persistent dans leurs manifestations, blocus et occupations de sites, contre des projets miniers et pétroliers.

L'exploitation des richesses du sous-sol est "une nécessité incontournable pour la sécurité énergétique du Pérou", a déclaré le Premier ministre Yehude Simon, ajoutant que cela doit se faire avec "responsabilité sociale, impact minimum sur l'environnement, et dans le dialogue avec les peuples indigènes".

Mais les "mesures les plus fortes" seront prises à l'encontre de toute action qui mettrait en péril le réseau électrique, ou les investissements du Pérou, a mis en garde le Premier ministre dans un communiqué.

M. Simon a enjoint aux communautés indigènes de cesser leurs protestations et participer au dialogue, sans quoi "le gouvernement pourrait adopter l'état d'urgence pour garantir l'ordre dans cette zone du pays".

Le dernier mois a vu la multiplication d'actions de communautés indigènes, en plusieurs régions de l'Amazonie péruvienne, où elles dénoncent la dépossession de leurs terres, de leur eau, à travers les concessions accordées par l'Etat à des groupes miniers et pétroliers étrangers.

Occupation d'une piste d'aéroport, grèves de la faim, bloquage de routes ou de fleuves: ces actions restent ponctuelles, mais l'Association interethnique de la Jungle péruvienne a récemment prévenu d'une radicalisation à venir.

Selon des ONG et médias locaux, deux interventions de la marine de guerre ont été nécessaires depuis 15 jours pour forcer des blocus sur le Curaray et le Napo, affluents de l'Amazonie dans le nord-est, et faire passer des bateaux du groupe pétrolier franco-britannique Perenco, qui vient d'annoncer plus de 2 milliards de dollars d'investissement sur un gisement dans la zone.

15:13 Écrit par Alain dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.